L’assurance voiturette

Le point sur la couverture d’une voiture sans permis. Avant d’assurer une voiturette, il est nécessaire de vérifier que le véhicule entre bien dans la catégorie des « sans permis » et que son conducteur peut légalement en prendre le volant. Si l’obligation d’assurance s’applique comme pour tout véhicule, ces modalités ne sont pas forcément les mêmes. Il est par ailleurs important de bien connaître les offres spécifiques offertes par les assureurs.

Qu’est-ce qu’une voiture sans permis ?

Pour être légalement conduite sans permis, la voiturette, ou quadricycle léger à moteur (QLEM), doit peser moins de 350 kg. Sa motorisation maximum est de 50 cm³ et sa vitesse ne doit pas dépasser les 45 km/h. Son petit gabarit et ses performances limitées en font une citadine 2 places. Les modèles 4 places ne sont pas vraiment « sans permis » : malgré leur motorisation, un permis B1 est exigé pour les conduire.

Qui peut conduire une voiturette ?

La voiture sans permis peut être conduite par toute personne âgée de plus de 16 ans, titulaire ou non d’un permis de conduire. Les personnes nées à partir du 1er janvier 1988 doivent être titulaires du brevet de sécurité routière (BSR). Bon à savoir : une personne qui n’a plus de permis de conduire (suspension ou annulation) peut tout à fait conduire une voiturette.

Quelle est l’assurance obligatoire pour une voiture sans permis ?

Comme tout véhicule, la voiturette doit être assurée, même si elle est stationnée dans un garage et non utilisée depuis des mois. La garantie minimale légale est la responsabilité civile. Si le véhicule est destiné à un mineur, la police d’assurance doit être établie au nom de l’un de ses parents ou de son représentant légal.

CONTACTEZ NOUS

Adresse: 71 rue Victor Hugo 60100 Creil

E-mail: contact@effysassurances.com

Mob : 03 44 29 54 46

Fax : 09 81 40 19 99

+